Témoignages

Témoignage de Jean-Baptiste de Malleray

Le parcours d’Isabelle Conti au ministère du Travail, en cabinet de recrutement ou encore en tant que responsable du développement des carrières à l’ESSEC, ajouté au fait qu’elle m’était recommandée par Hervé Bommelaer, m’avait évidemment mis en confiance.

Immédiatement j’ai été saisi par la personnalité de ce petit bout de femme énergique et raffinée, mais en aucun cas empruntée. Par sa connaissance de l’entreprise aussi et par l’éclectisme de son réseau.

Son approche qui mêle subtilement la rigueur d’une méthode reconnue et éprouvée à ses grandes qualités d’intuition n’a rien de la « recette » systématique que d’autres pourraient être tentés de vous servir… mais se rapproche davantage du « sur-mesure ».

Chez Isabelle Conti, « vous venez comme vous êtes ! ». Et au fil des séances vous devenez … vous-même ! Mais transformé. Ou plutôt, vous redevenez vous-même : Isabelle vous ranime, vous « dérouille », vous aide à retrouver l’énergie qui est en vous, plus ou moins enfouie.

Isabelle Conti vous écoute, toujours attentive même l’air de rien. Elle a le mot juste et sait déclencher la réflexion chez vous.

Elle vous accompagne pour vous permettre de mieux vous connaître, de vous reconnaître, de vous situer dans votre projet, dans votre travail, dans votre rapport à l’autre, aux autres…

Et c’est bien le point fondamental, la base d’une logique d’outplacement : se connaître, s’accepter tel que l’on est, tel qu’on est perçu aussi dans un référentiel parfaitement identifié. Cet équilibre, cette adéquation, cette confiance sont autant de gages d’efficacité dans le cadre d’une recherche professionnelle, comme dans la vie tout court.

Témoignage de Valérie – DRH

DRH d’une entreprise high-tech en forte croissance réalisant 85 % de son chiffre d’affaires aux États-Unis, j’ai fait appel à Isabelle Conti dans le cadre du changement de notre organisation commerciale. N’ayant plus de direction commerciale pour la branche « internationale » (hors USA) depuis environ un an, l’équipe avait besoin de se redynamiser, mais aussi de retisser les liens avec les services connexes. Un autre challenge était également d’accueillir un nouveau Directeur en mobilité interne, dont la légitimité était mise en question par un certain nombre de collaborateurs dans l’équipe. Grâce à une approche méthodologique efficace, Isabelle Conti a mis en place une opération concentrée sur 3 jours (+ suivi), et dont les objectifs étaient annoncés et clairs pour l’ensemble des acteurs : pour l’équipe, il s’agissait de mettre à plat les méthodes de travail et les dysfonctionnements, mais aussi de lever les inquiétudes et de restaurer la confiance au cœur des relations ; pour le nouveau Directeur, l’objectif était de comprendre les enjeux de management, afin de se positionner de manière adéquate et d’apporter un soutien efficace à ses collaborateurs ; pour l’entreprise, il s’agissait bien évidemment de rebooster l’équipe internationale mais aussi les relations avec les clients et prospects. L’approche d’Isabelle Conti a été principalement centrée sur l’échange – en groupe et en individuel – autour de thèmes de travail choisis avec l’équipe, ainsi que sur le positionnement des collaborateurs et du Directeur. Son intervention a permis de remettre sur les rails une équipe dispersée et de recréer des liens de confiance en interne et en externe. Mission réussie ! Je recommande Isabelle Conti en tant que coach, non seulement pour son professionnalisme et ses valeurs, mais aussi parce que c’est une personne avec laquelle il est très agréable de travailler.

Témoignage de Hervé Bommelaer

Isabelle Conti est une remarquable professionnelle du coaching et de l’outplacement. J’ai eu l’occasion de rencontrer, en différentes occasions, plusieurs personnes qu’elle accompagnait. Toutes m’ont vanté ses qualités d’écoute, d’analyse, de dialogue et de dynamisation. J’ajoute qu’Isabelle a aussi une vertu rare: la curiosité. Elle représente une source inépuisable d’idées nouvelles et de conseils judicieux. En ce sens, là où beaucoup de ses pairs s’arrêtent, elle ne cesse de progresser.

Témoignage de Isabelle Jenny

Isabelle m’a accompagnée à 2 reprises ces 7 dernières années, à la fois en outplacement et comme coach de dirigeant. Dans l’un ou l’autre des cas, Isabelle a su me prodiguer des conseils pertinents et judicieux, me pousser dans mes retranchements pour me faire avancer et grandir…Dérangeante parfois même et très pragmatique, Isabelle vous pousse vers l’action, ce qui est déterminant quand on est en recherche d’emploi!Isabelle m’a également aidée à acquérir une posture de leader quand j’ai été nommée au comité de direction de ma société, en me faisant travailler mon sens politique et ma confiance en moi…Je recommande vivement Isabelle Conti à toute personne qui en poste ou non souhaite se développer personnellement et professionnellement, et qui en recherche d’emploi a besoin d’aide dans son nouveau projet professionnel…

Isabelle Conti, un coach en mouvement

J’ai fait la connaissance d’Isabelle en 1998. A l’époque, je rentre de 15 ans d’expatriation et ma langue de référence est l’anglais. Je découvre la France et ses réalités de l’emploi. Après mettre « offert » un break de quelques mois pour profiter pour la 1e fois d’une vie de loisirs, arrive en effet le moment où je dois me remettre sur le marché de l’emploi. Manque d’enthousiasme, perte de repères … C’est à l’Association des anciens ESSEC que je rencontre pour la 1e fois Isabelle. Elle y dirige le Service Orientation Carrière. J’y arrive en traînant les pieds. Je n’ai pas envie d’endosser ce que je crois être un uniforme : l’ESSEC carriériste bien-pensant. Le fit est immédiat. Cette femme originale me plaît. Son dynamisme, sa créativité, son honnêteté, sa générosité, son intuition. Elle m’intègre très vite à son programme ESSEC+ où j’aurais l’occasion de retrouver d’anciens ESSEC passionnants et des intervenants variés & surprenants. Un ESSEC 68 dans la pub, un jeune ESSEC de 30 ans clown, un chef d’orchestre qui développe sa théorie sur le cerveau, une relookeuse, un acteur, un homme qui se lance dans la théorie des réseaux et qui deviendra un spécialiste dans ce domaine Hervé Bommelaer… Le programme ESSEC+ est alors envié par toutes les grandes écoles et reconnu par nombre de chasseurs. Il est novateur, varié et tout en préparant les gens à retrouver un emploi, il ne les formate pas. C’est une autre des innovations d’Isabelle, au-delà d’ateliers très variés, l’individu est pris dans sa globalité. La prochaine étape c’est certes un job mais surtout une nouvelle étape de vie qui doit convenir au coaché. Plus tard je reverrai Isabelle dans d’autres étapes de ma carrière : changement de poste, gestion d’équipes, passage d’un poste très opérationnel Directeur Achats Matières premières à un poste de directeur Communication/Public Affairs beaucoup plus politique. Isabelle a alors quitté l’ESSEC pour monter IC Conseil. Je la suis. Son activité Process Com démarre aussi. Elle est une des premières à développer cet outil dans le coaching. Grâce à elle j’assisterai aussi à nombres de conférences notamment sur le droit du travail, les chasseurs de tête et la gestion du stress dans le travail. De nouveau elle est à la pointe et a plusieurs années d’avance sur ce que je peux voir se développer dans nombre d’organisations. En parallèle elle développe son activité d’assistance aux professionnels ayant le cancer. Il n’y a pas que les gens riches et bien portants qui l’intéressent. Ma dernière activité avec Isabelle qui continue mon accompagnement est l’atelier E-Reputation avec Amandine. Une fois de plus, elle va plus loin que le simple atelier Réseaux Sociaux que je peux voir ailleurs. Au-delà de ses capacités de coach, c’est quelqu’un qui se remet sans cesse en cause et innove en permanence. C’est cela le fil conducteur qui anime notre relation. Son côté innovateur. Et c’est grâce à elle qu’à la cinquantaine je me sens encore dans le coup. J’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs de ses confrères. Aucun ne m’a autant impressionné ou surprise. Alors merci, merci Isabelle. Surtout continue de changer. Tu es comme le bon vin. MP

Témoignage de AJD aux 10 ans d’IC Conseil

Je suis très heureuse… Isabelle et moi nous nous sommes rencontrée l’été 2009.Je sortais d’une histoire de mode et de marketing dans le groupe PPR et j’avais en tête de vivre une histoire de mode et de visual merchandising avec son lot de convictions fortes, de doutes et surtout des freins bien identifiés auprès de mon entourage professionnel. En clair, mon projet ne s’appelait pas « évolution professionnelle » mais « reconversion ». Et j’avais définitivement besoin d’être accompagnée pour aboutir dans ce projet. J’avais besoin d’un coach! Le coaching et moi comment vous dire : c’était ma toute première fois. Et pour être franche, je n’avais aucune idée de comment faire le bon choix de mon coach, ni véritablement ce que je pouvais en attendre. Et je me rends compte que j’ai choisi Isabelle un peu comme on choisit un vêtement. Attention. Pas n’importe quel vêtement. Un Beau vêtement pour une occasion très spéciale : mon projet. La comparaison peut paraître surprenante mais je suis sure que vous allez comprendre. Quand on choisit un vêtement, 4 critères comptent véritablement : le premier : c’est qu’il faut que ce soit son style et le style d’Isabelle ce serait du peps et une grande simplicité du genre qui vous amène à l’essentiel et fait avancer. le second critère : c’est qu’un vêtement doit avantager la silhouette et faire ressortir les points forts. Croyez-moi c’est étonnant. On croit bien se connaitre et finalement on se redécouvre au fil d’ateliers, de méthodes et d’outils originaux et surtout opérants. Et ça c’est bluffant. le troisième critère : c’est le confort et le travail que j’ai fait avec Isabelle m’a apporté un confort immense dans mes relations tant professionnelles que personnelles. Et ça, je peux vous assurez que n’a pas de prix. la quatrième attente qu’on a concerne la qualité et les finitions. La qualité chez Isabelle c’est une intuition rare sur les personnes et les situations. Ses finitions, le sens du détail dans les mots, l’apparence et les attitudes. Pour finir, je dirais que comme avec toutes les grandes marques, la confiance est la clé car vous l’aurez compris Isabelle est une femme étonnante qui sait s’entourer de partenaires de qualité. J’ai testé. Ça marche. Alors longue vie à IC Conseil. Bravo Isabelle. Et beaucoup de succès pour la décennie.

Isabelle, l’ostéopathe de ma vie professionnelle !

Hans est venu de la part de l’un de mes anciens clients qui lui a recommandé de venir me voir pour remettre à plat tout son parcours professionnel, et lui permettre de poursuivre sa carrière professionnelle dans les meilleures conditions. Isabelle a été tout bonnement l’ostéopathe de ma vie professionnelle. Autant dire que je suis passé par de nombreux exercices, des apprentissages essoufflants, des efforts réels, avec une fatigue et une remises en cause pas qu’en fin de séance. Isabelle est vraimement tournée vers des résultat et des améliorations tangibles. Elle n’est pas là à vous tapoter la main ni nous distraire de votre responsabilité personnelle dans notre demarche. Pour qui veut avancer, Isabelle saura par contre apporter toutes ses idées pratiques, intuitions, et challenges, des réflexions sur le bien-être, qui font sa solide compétence de coach et qui aujourd’hui me permettent de mener un excellent repositionnement professionnel aprés des années de questionnement. Bravo !Hans B

Le coaching individuel

Le coaching, c’est une meilleure connaissance de soi et donc une capacité nouvelle de mieux exprimer ses envies. J’avais à réussir mon projet professionnel : passer de la sphère publique, d’un cabinet ministériel au secteur privé. Aussi, pour moi, le coaching a-t-il été le fruit d’une volonté propre et d’une démarche personnelle. Le coaching, c’est d’abord du temps donné et du travail personnel, facteur essentiel de réussite. Rien de plus illusoire que de penser y trouver une aide ou une solution sans investissement personnel fort. Le coach accompagne et facilite une envie, une démarche, un projet…plus qu’il ne règle des problèmes ou ne trouve une issue à des impasses. C’est en soi qu’il faut trouver les réponses aux questions posées. Le coaching, c’est aussi une meilleure connaissance de soi et donc une capacité nouvelle de mieux exprimer ses envies et d’imaginer un projet professionnel qui réponde à ses attentes et à sa personnalité. C’est enfin se réapproprier son parcours, mieux comprendre son passé professionnel et sa cohérence, ses réussites et ses échecs, pour mieux penser son projet professionnel. Le travail que j’ai mené pendant ces quelques mois m’ont donc permis de bâtir un projet professionnel qui me corresponde, de bien le formuler et donc au final de convaincre mes interlocuteurs. Un mot de conclusion pour dire que, si le coaching est un travail sur soi, il permet, en bout de course, une ouverture sur l’autre et une meilleure intégration dans son univers professionnel. Un mot de conclusion pour dire que, si le coaching est un travail sur soi, il permet, en bout de course, une ouverture sur l’autre et une meilleure intégration dans son univers professionnel. NP – Fédération Nationale des Transports Routiers – Directeur de la Communication et des Relations institutionnelles

« Osez vos Talents » un enrichissement professionnel et personnel

Le programme Talents élaboré par notre DRH en collaboration avec Isabelle Conti a été pour moi une expérience tout à fait enrichissante, et à plus d’un titre ! Au niveau personnel, au niveau professionnel et enfin les deux à la fois. Personnel, nous avons appris à mieux nous connaître et nous évaluer. Nous nous sommes mis en situation et en état de saine autocritique afin de nous améliorer (module process.com). Ce fut un travail tourné vers une prise de conscience de notre potentiel, forces, faiblesses et découverte pour certains (ce fut une révélation) de dons cachés. Je pense surtout au dernier module théâtre Enfin, ce fut une vraie découverte de soi-même à travers une meilleure compréhension des autres, de leur potentiel, de leur créativité et de leurs qualités. Nous avons, je pense, trouvé, la façon de travailler ensemble en harmonie ce qui est à la fois propice au développement personnel et à notre business.Professionnel, car nous avons eu la chance de travailler en groupe alors que nous venions de différents horizons et départements dans la banque et que nous ne connaissions pas forcément avant le programme. Networking, connivence et esprit d’équipe ont pavé notre programme. Il me paraît maintenant certain que ce programme « Talent » nous a permis d’accélérer les échanges et développé un vrai Esprit d’entreprise. J’ai eu la grande chance d’être parmi les « happy few ». Enfin, les deux à la fois, personnel et professionnel car la combinaison des deux développements sont tout à fait complémentaires et permettent d’avoir une personne plus équilibrée et plus performante. J.-D. F. Director ABN AMRO

Le coaching individuel – R. G.

J’ai été orienté vers un coaching individuel par ma hiérarchie suite à un entretien d’évaluation au cours duquel je lui avais fait part de difficultés que je rencontrais pour optimiser mon niveau de performance. J’avais en effet estimé que les formations managériales classiques dispensées par le centre de formation ne pouvaient pas apporter de réponse individuelle à ma problématique. Ce sentiment étant partagé par mes supérieurs, ils étaient revenus vers moi pour me proposer un coaching. Quelques jours plus tard, je rencontrais des coaches (exclusivement des femmes) et je devais choisir celui avec lequel je me sentirai le plus en phase. Le coaching s’est étalé sur 18 mois. Après une phase où l’on se confie et se raconte, l’on entre dans une période où l’on teste en conditions réelles de nouveaux comportements. Puis après la validation de ces étapes, une transition s’opère vers des mises en situation de plus en plus complexes, puis une ouverture vers de plus hauts niveaux de responsabilité.

Ce que j’ai le plus apprécié a été le fait de pouvoir échanger en toute sérénité sur des sujets d’ordinaire conflictuels. C’est le principal avantage du coaching : on peut tout se dire sans tabou en dehors des contraintes pro ou perso.

Le coach n’est pas un collègue ni un membre de la famille, il ne vous juge pas. Contrairement à votre hiérarchie, ce que vous lui dites ne peut que vous servir. Le succès d’un coaching se mesure dans la capacité du candidat à reprendre à son compte les méthodes utilisées lors du coaching pour les rendre automatiques et itératives. Il faut « digérer son coaching  » pour voler de ses propres ailes. Il faut aussi savoir finir un coaching.

Pour ma part les effets ont été immédiats et significatifs au point que mes collègues s’interrogeaient sur les raisons de cette soudaine bonification. Sans ce coaching, je ne pense pas que j’occuperais à ce jour le poste qui est le mien.

RG – Gemey Maybelline Garnier

Bilan de carrière

L’an dernier, j’ai entamé un bilan de carrière avec Isabelle Conti dont je suis pleinement satisfaite. Je me trouvais à un moment charnière de mon parcours professionnel où se posait la question de rester dans le même métier, Marketing – Ventes, ou bien de changer tout à fait d’orientation, les RH en l’occurence. Grace à l’écoute attentive d’Isabelle, aux outils avec lesquels elle travaille (Process Com, graphologie, 360°) et à la structure de sa méthode, nous avons construit un réel projet professionnel me menant finalement vers le Management Général. Nous avons surtout identifié le chemin pour réussir ce projet, et présenté ces orientations aux décideurs de l’entreprise. Par ailleurs, la force de la proposition d’Isabelle réside dans le coaching qui continue de se poursuivre. En effet, la société dans laquelle je travaille faisait face à de nouveaux enjeux organisationnels très forts. Le dialogue que nous avons eu, son regard aigu et pertinent m’ont permis de réellement développer une nouvelle approche comportementale. En conclusion, j’aborde très sereinement mes nouveaux défis professionnels tout en me sentant très armée face aux complexités du monde de l’entreprise actuelle. TdS – Alcan Packaging – IT HR Manager

« Osez vos Talents » sort des sentiers battus

En 2006, la Banque avait décidé de concevoir une formation destinée à ses collaborateurs à potentiels identifiés selon des critères précis comme « talents ». Nous souhaitions une formation dynamique, sortant des schémas habituels et axée principalement sur le développement personnel. Les principes en étaient les suivants : Formation se déroulant sur 1 an, avec des ateliers mensuels sur des thèmes différents et un accompagnement individualisé de chaque participant. Nous avons immédiatement fait appel à Isabelle Conti pour l’associer à la conception du programme de formation. Isabelle était la personne ad hoc par ses nombreux atouts. Isabelle connaissait bien la Banque. Elle y avait animé des formations collectives sur le changement et le projet professionnel. Par ailleurs, Isabelle réalise de nombreux bilans de compétences pour des collaborateurs souhaitant faire un point sur leur carrière. Un travail personnalisé de type coaching est un autre de ses points forts. Elle intervient aussi dans l’accompagnement des collaborateurs qui ont des projets externes à l’entreprise. De plus, Isabelle travaille avec un réseau de consultants de grandes qualités. Isabelle avait la double compétence que nous recherchions, pouvoir travailler de manière individuelle mais aussi travailler en équipe avec l’équipe RH et l’équipe des formateurs des différents ateliers qu’elle devait coordonner. Isabelle a largement contribué au succès de cette formation « Osez vos Talents ». Elle a été très présente tout au long du parcours. Christine Troadec, responsable formation du groupe ABN AMRO

« Osez vos talents » et le changement de carrière

« En 2007, ABN AMRO a lancé un programme de développement personnel, « Osez vos talents » en France. L’objectif était de constituer un groupe de 15 personnes représentant tous les métiers de la banque (commerciaux, salles des marchés, corporate finance, fonctions support) et de les aider à développer leurs talents. J’ai eu la chance d’être sélectionnée et de participer à ce programme qui m’a beaucoup apporté, tant au niveau professionnel que personnel. Sur le plan professionnel, je faisais alors partie de l’équipe de commerciaux quand l’opportunité de rejoindre les Ressources Humaines en tant que RRH s’est présentée. Nous venions alors de commencer le programme et en étions à l’étape « bilans de compétences et de personnalité ». Etape qui m’a confortée dans le choix de rejoindre les ressources humaines. Par ailleurs, les ateliers suivants et l’accompagnement d’Isabelle Conti m’ont permis d’opérer ce changement de carrière avec beaucoup de souplesse. Sur le plan personnel, ce programme permet de mieux se connaître, de cerner ses points de développement, de se remettre en question et de se dépasser. Les « Talents » ont d’ailleurs osé se produire sur la scène du magnifique théâtre du Palais Royal devant la direction générale de la banque, leurs managers et leurs collègues lors de la soirée de clôture du programme ! Enfin la richesse de ce programme naît de la réunion d’un groupe de 15 professionnels qui au départ ne se connaissaient pas et que chaque atelier a rapproché d’avantage. A chaque étape du programme, le plaisir de se réunir était là et nous comptons bien entretenir ces liens qui se sont créés entre nous ! Je suis convaincue que ce type d’initiative est une réelle source de richesse pour l’entreprise. Aujourd’hui, en tant que responsable ressources humaines, je souhaite que ces projets de développement personnel soient renouvelés et étendus à d’autres collaborateurs, pour détecter et développer de nouveaux talents. En outre, le message véhiculé par ce type de communication auprès des collaborateurs du groupe est très positif » L H-J Responsable Ressources Humaines ABN-AMRO

Accompagnement en transition professionnelle – Géraldine

Je vous invite à lire le témoignage de Geraldine que j’ai accompagnée dans sa réflexion et son action pour retrouver « un job » aprés quelques mois de latence. Témoignage de Géraldine : Pourquoi un « coaching » ? 1) Prendre le temps de se poser et d’engager une réflexion sur soi et sur sa vie professionnelle : – évaluer ses compétences après plusieurs années d’expérience, théoriques et pratiques, par le biais d’instruments adaptés : 360°, process comm, analyse graphologique, training audiovisuel, – identifier ses envies par rapport à ses compétences, – se « ré-approprier » son parcours, son identité, comprendre ce que l’on est devenu après des années d’expérience professionnelle. NB : Ceci peut avoir pour conséquence aussi bien une adhésion aux choix professionnels déjà faits, qu’une envie complète de remodeler son parcours et d’utiliser ses acquis pour construire de nouvelles expériences. 2) Exprimer clairement le périmètre de ses compétences et orienter son CV en fonction des choix identifiés : – ré-écriture du CV vers plus de lisibilité, mettant en avant les atouts, corrélés, s’il y a lieu, aux envies d’évolution. – sortir du CV « technique » 3) Doper son réseau relationnel : – que l’on soit ou non en poste, c’est une occasion de rencontrer de nouvelles personnes, y compris dans des sphères professionnelles différentes, confronter des expériences, « tester » son CV, sa capacité à intéresser, à évoluer vers d’autres univers… – grâce au coaching, s’astreindre à une obligation de RV réguliers (2 à 3 /semaine), de prises de contacts, dépasser ses appréhensions, jusqu’à « banaliser » ces démarches, sans complexe. Partage d’expériences avec d’autres « coachés », ou « ex-coachés ». NB : Ceci est d’autant plus important (mais pas seulement) dans une recherche d’emploi, lorsque l’on se retrouve, du fait de circonstances, « hors marché », et qu’il faut, dans la durée, savoir créer (ou re-créer) un réseau relationnel, ne pas perdre le contact… – augmenter, garder ou acquérir confiance en soi, grâce à ces démarches, et dans la durée. 4) Avoir une assistance : – en cas d’entretiens professionnels (postulation pour un poste) : préparation de l’entretien, NB : mentionner une expérience de coaching n’est pas toujours bien perçu par les chasseurs de têtes ou recruteurs, en faire le « bon usage » personnel. C’est un outil, pas une carte de visite. – suivi des premiers pas dans un nouveau poste.

Comment acquérir une posture de leader

Je vous invite à lire le témoignage de « Bernard », cadre dirigeant en entreprise. La problématique était simple : il était promu directeur de son service, il allait diriger ses anciens collègues. Par ailleurs, il succédait à une forte personnalité et devait prendre rapidement une posture de leader. Nous nous sommes rencontrés pendant 5 mois. Les 2 premiers mois, nous nous sommes vus toutes les semaines pour enclencher le processus de changement… Il y a huit mois, la proposition de bénéficier d’un coaching m’avait été faite par la direction du Groupe lors d’une récente prise de fonction en tant que Directeur d’un département. A l’époque, l’idée même de participer à un coaching avait été pour moi une source d’interrogations tant sur les motivations de ma direction que sur les apports véritables du coaching. Et pourtant, cette expérience m’a permis, pour la première fois dans ma vie de manager, de prendre le temps nécessaire pour évoquer avec un coach tous les faits marquants rencontrés dans le management de l’équipe afin de les analyser et d’y apporter une solution concrète dans une démarche analytique plutôt qu’instinctive grâce à des concepts, des méthodologies ou des outils de management présentés par le coach. Surtout, le coaching m’a permis de remettre au premier plan l’importance de la connaissance de l’autre et de ses interactions avec votre propre personnalité. Aujourd’hui, je ressens le coaching comme un véritable outil d’aide au management qui m’a permis, une fois compris et approprié, d’adopter une meilleure écoute et une nouvelle posture et de développer dans l’équipe de nouveaux modes relationnels à mon sens, plus ouverts, plus constructifs et finalement plus productifs pour l’entreprise.

Ateliers de créativité

Je vous livre les témoignages de 2 participants à l’Atelier de Créativité que j’ai organisé le vendredi 20 mars. 1er témoignage : On sous-estime souvent l’importance de la créativité dans le monde de l’entreprise, or elle est réelle : monter un projet, négocier un contrat, lancer une offre, définir une stratégie…. L’atelier « créativité » organisé par Isabelle Conti m’a permis personnellement de prendre conscience de ma créativité ; j’avais tellement entendu d’avis « contradictoires » me concernant… La première partie de cette journée était un atelier « peinture » aussi étonnant que cela puisse paraître (…pour le monde de l’entreprise), l’objectif étant pour chacun d’élaborer son blason et sa devise qui lui étaient propres. L’imagination était laissée à son libre cours. J’ai trouvé personnellement ce travail tellement constructif sur le plan personnel que quelques jours après, j’ai fait faire ce même exercice à mes trois enfants, avec des résultats tout aussi frappants ! L’objectif de la deuxième partie de la journée était de construire « collectivement » un poème visuel. Le point de départ de ce travail a été l’écoute. Cet atelier d’une journée a été un vrai « révélateur » de créativité pour chacun en fin de compte, le résultat ultime atteint étant le développement de la confiance en soi ! 2ème témoignage : Je n’avais pas touché à un tube de peinture depuis la maternelle…alors passer une matinée à m’exprimer uniquement avec un pinceau et des touches de couleur ont immédiatement éveillé ma curiosité intellectuelle ! Le choix des couleurs, les formes et les mots naissent, sans même y penser, sous la pointe du pinceau. C’est magique ? Presque ! L’après midi était consacré à l’écoute ; l’éveil de nos oreilles (très endormies à en juger par les résultats, cela frise l’atrophie) car enfin, comment reproduire le son que produit la feuille morte, poussée par le vent, glissant sur les dalles de l’allée du jardin ? Juste le son, genre onomatopée ? Je cherche toujours ! La magie opère encore, des onomatopées naissent des mots, des formes, qui révèlent des poètes en herbe. Nathalie et Alessandra proposent un voyage vers des zones que nos activités professionnelles ignorent dans le quotidien. Dommage pour nous. Ces zones contiennent des richesses qui ressourcent l’être humain et un être humain qui est bien dans son corps, en contact avec ses émotions, bien dans sa tête est : super performant !

Comment choisir son coach?

Le témoignage de Julie : Isabelle, pourquoi vous ai-je choisi ? Première vision : une femme sophistiquée, que j’imagine un instant froide. Regard pétillant, sourire aux lèvres, démarche enlevée et parole spontanée, la glace est rompue immédiatement. Vous adorez lire, vous aimez les choses de la table, … Moi aussi. Votre bureau est simple et élégant avec une touche féminine. Je me sens à l’aise. Ce qui me convainc véritablement ? Vous saurez me guider : vous avez « bourlingué » dans le métier (pôle emploi, cabinet de recrutement, entreprise…). Je vais aimer travailler avec vous : vous me proposez une recette équilibrée qui mélange méthode et intuition (i.e. la process com créée pour la NASA) et des ateliers surprises (avec une journaliste, un comédien). Vous avez le goût d’apprendre : vous enseignez aux étudiants. Vous avez à cœur de rester dans l’actualité de votre métier ; vous continuez de vous former. Dernière interrogation : saurez-vous m’écouter ? Pas de pathos quand je vous parle, vous communiquez bien : vous savez donner des respirations à la conversation en la ponctuant de quelques digressions. Evidemment vous écoutez. Connaissez-vous le secteur de la mode ? Avez-vous des réseaux dans cet univers ? La mode n’est pas votre spécialité car vous avez mieux que ça, i.e. l’expérience d’un grand nombre de catégories de produits. Bref tout me paraît simple et accessible, apanage des professionnels ; toute l’expérience et le travail est en coulisse. J’ai très envie de vous choisir. Et ces petits choses qui achèveront de me convaincre : vous êtes amis avec un patron avec qui j’ai adoré travailler, le lieu est central et facile d’accès, l’accueil des hôtesses est résolument professionnel et sans fausse note, le quartier est chouette. Je suis conquise. Le témoignage de Pauline : Les cabinets proposant un accompagnement en bilan de compétence sont nombreux. Aussi est-il difficile de faire un choix parmi tant de professionnels à votre écoute et désireux de vous aider. Outre la recommandation d’une amie très satisfaite des résultats de sa démarche avec IC Conseil, plusieurs raisons m’ont amené à retenir Isabelle Conti : – son parcours et notamment son expérience à l’ESSEC puis comme recruteur ; – son indépendance : la prestation proposée est globale, avec un accompagnement jusqu’à l’obtention d’un poste ; il n’y a par conséquent pas de coût supplémentaire lié aux services d’un cabinet d’outplacement ; – la phase « connaissance de soi » qu’Isabelle voit comme une étape incontournable du bilan mais sur laquelle elle ne s’attarde pas plus que nécessaire, l’objectif visé étant le retour à la vie active aussi rapidement que possible.

Le témoignage de DL, secrétaire général d’un cabinet d’avocats

Le choix par un employeur d’un accompagnateur destiné à l’un de ses cadres nécessite de prendre en compte différents paramètres parmi lesquels je peux notamment citer l’expérience, la compréhension des enjeux de l’entreprise, la connaissance réciproque des deux interlocuteurs (le coach et son interlocuteur régulier au sein de la société), le périmètre de la mission projetée, … Dans ce cadre, deux grandes pistes peuvent être privilégiées : la première est celle des groupes intégrés de formation et la seconde est représentée par les structures à dimension modeste. Ces dernières sont préférables pour les missions de Direction Générale, à enjeux sensibles, à réalisations sur mesure, …

Coaching : jamais deux sans trois !

Jean-François, que j’ai rencontré la première fois il y a maintenant plusieurs années, a bien voulu me livrer, par écrit, son témoignage. Je vous invite à le lire…J’ai eu recours à un accompagnement professionnel, un « coaching », à trois différentes périodes de ma carrière, et avec la même consultante, Isabelle Conti. La première fois, mon objectif était de faire le point sur ma carrière et – du moins le croyais-je – de commencer une recherche d’emploi. L’accompagnement se déroulait dans le cadre du service orientation-carrières de l’association des diplômés de mon école, en plusieurs séances de travail par mois et avec des exercices écrits, oraux, filmés etc. à faire entretemps. Cela m’a permis de mieux me connaître, de relire les expériences passées, de préciser mes aspirations et mes compétences, et de dessiner un projet professionnel. L’apport du ou de la professionnel(le) est décisif pour évaluer plus objectivement sa situation, identifier les raisons des succès et des difficultés, mieux apprécier la situation présente et prendre la bonne direction en situant les prochaines étapes. Celles-ci, en l’occurrence, se situaient dans le groupe où je travaille toujours aujourd’hui, à mon entière satisfaction. Quelques années plus tard, à l’occasion d’un changement de poste et d’une période de disponibilité, j’ai demandé à mon employeur de prendre en charge un bilan de compétence. Différents tests et exercices m’ont fait redécouvrir ma personnalité et comprendre mon propre mode de fonctionnement ; Isabelle m’a surtout accompagné dans la création du poste et le lancement d’une fonction (audit interne) nouvelle pour moi comme pour mon entreprise. J’ai travaillé avec elle sur la communication, la perception, et la relation aux autres, en participant aussi à des séances de groupe en complément des entretiens individuels. Les résultats ont été très positifs : plus de solidité intérieure, meilleure confiance en moi, et accès à peine plus d’un an après à un poste de direction (merci Isabelle !). Enfin, six ans plus tard, à la suite de changements dans l’organisation, générant tensions et incertitude, j’ai eu recours à nouveau – jamais deux sans trois – aux services de la même consultante, en capitalisant sur la connaissance et la confiance mutuelles. De ce dernier et récent accompagnement, je retiens l’atout qu’ont constitué l’écoute et le regard d’une personne expérimentée et en qui je crois, sur une situation qui paraissait difficile, pour arriver à m’en sortir par moi-même. Tout se joue d’une part dans la distance, l’œil extérieur avisé qui situe les enjeux et relativise mes difficultés, et d’autre part dans la proximité, la confiance qui pousse à agir concrètement sur moi, à décider de changer et à avancer au lieu de me plaindre. La coach ne me dit pas ce qu’il faut faire, elle me fait exprimer mes buts, ce que je veux vraiment. C’est une aide pour discerner et libérer mes forces, pour découvrir et saisir les chances et les merveilles de l’existence.