La confiance en soi

L’estime de soi est essentielle selon les psychiatres Christophe André et François Lelord (l’Estime de soi éditions Odile Jacob).

Si on en manque, c’est souvent la cause de complexes, une trop grande sensibilité aux critiques, la peur de l’échec qui peut même entraîner la paralysie devant l’action.

Conséquences plus graves : la dépression ou l’addiction à l’alcool ou à des drogues.

COMMENT AUGMENTER SON ESTIME DE SOI SELON CES 2 PSYCHIATRES :

  • Changer son rapport à soi-même : en se connaissant, en s’acceptant, en étant honnête par rapport à soi-même., en regardant « ce qui va » plutôt que ce qui ne va pas »

Il y a donc 3 piliers à cette estime de soi ! l’amour de soi, la confiance en soi et la vision de soi.

  • L’amour de soi n’est pas de l’égocentrisme ou de l’orgueil : si on ne s’aime pas, comment aimer les autres ?
  • La confiance en soi : se faire confiance « je vais y arriver ! » Nous ne faisons rien de peur d’échouer : si le petit enfant ne se lance pas pour l’apprentissage de la marche il restera à 4 pattes toute sa vie.
  • La vision de soi : nous nous comparons sans cesse à autrui : il réussit professionnellement, en réunion elle pose des questions, il vendrait du sable en Arabie Saoudite !

    Vous vous posez trop de questions ce qui peut vous paralyser ! trop d’analyse tue l’action FONCEZ en vous disant : « quel est mon plus grand risque ? »

CE QUI NOUS EMPECHE DE NOUS AIMER :

  • Notre regard sur nous même : image faussée ou tronquée par notre éducation : histoire familiale ou système scolaire négatif, particulièrement en France.
  • Les projections et même quelque fois les transferts des parents, éducateurs….
  • Un jugement de notre part sur une hiérarchie des talents ou des qualités (il faut être bon en math)
  • Notre besoin de nous comparer aux autres : envie, jalousie etc.…

COMMENT NOUS AIMER :

« Connais-toi toi-même » : entrer en amitié avec soi et se féliciter régulièrement sur des petites actions mais très importantes pour soi, par exemple décider d’aller au cinéma seul, ou se faire respecter dans la queue chez le boulanger, osez dire !

Constater ce que les autres aiment en moi : ce que les autres me reconnaissent comme atouts (faire un bilan d’image est toujours très positif)

Accepter et accueillir les compliments et les prendre comme des cadeaux et remercier pour ce cadeau ; Recenser nos réussites : j’ai pu rentrer dans cette entreprise dont je rêvais.

Un texte circule en ce moment sur le net et attribué à Charlie Chaplin : « s’aimer pour de vrai ».

Quelques extraits :

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et, alors, j’ai pu me détendre. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle… Estime de soi.

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci est… Savoir vivre !

Le jour où je me suis vraiment aimé, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme. Aujourd’hui je sais que ça s’appelle… Amour de soi

La confiance en soi est une fleur fragile qui a besoin d’être arrosé, une posture de vie et surtout l’amour de soi et de son prochain, tout vient du cœur !

categories: Brèves

A propos de Isabelle Conti

Les commentaires sont clos.